Cette voix dans ma tête

Rédigé par : Gabrielle Vachon

Il y a une voix dans ma tête.

Elle est différente de la tienne, mais nous en avons tous une quand même.

Elle pointe du doigt une partie de ton corps.

Le manque d’espace entre tes deux cuisses

Ou le trop grand espace entre tes deux yeux.

Elle te demande pourquoi tu n’as pas une clavicule définie

Ou pourquoi ton ventre est-il si défini.

 

Elle se construit un fort avec tes fixations

Pour te garder prisonnière de ses sottises.

Elle alimente le feu de tes obsessions avec un filet de gazoline

Pour que dans la réflexion de ton miroir, tu n’y vois que du feu.

Elle te donne ta dose d’humilité quotidienne

Pour que tu ne sois jamais guéri de ses mensonges empoisonnés.

 

Il y a une voix dans ma tête,

Plus forte ou plus faible que la tienne, elle ne cesse jamais.

 

Elle te bourre le crâne avec des images de pure fiction

Qui déforme la vision que tu as de ton corps.

Elle te murmure des insultes à longueur de journée

Qui font saigner tes oreilles et pleurer ton cœur.

Et quand on te complimente, tu n’y crois pas une seconde,

Cette voix dans ta tête, c’est devenu ta raison.

 

Mais n’oublie pas que cette voix, c’est juste dans ta tête. 

Mais ce ne sont pas des radiographies ou des pilules qui vont la faire taire.

 

Tu dois démonter sa prison, une fixation à la fois

Pour que tu puisses être enfin libre de ses chaînes.

Tu dois éteindre le feu de tes obsessions avec une cascade de vérité

Pour que ta réflexion cesse d’être embrumée par la fumée.

Tu dois accepter ta dose d’humilité, mais en quantité raisonnable

Pour que ton cerveau se vide finalement de ces paroles toxiques.

 

Ferme tes yeux à tout ce qu’elle veut te montrer

Et ouvre-les pour voir une beauté qui transcende la perfection.

Bouche tes oreilles, n’écoute plus cette voix fatigante

Et accepte plutôt les tendres mots de tes proches.

 

Il y avait une voix dans ma tête,

Mais je l’ai fait taire, continueras-tu d’écouter la tienne?

 

simpsons

Tu reconnais Bart Simpson? Sur l’image, il réécrit plusieurs fois « Je ne vais pas obéir aux voix qui sont dans ma tête ». On dirait que lui aussi doit combattre une voix dans sa tête, mais pas la même que celle décrite dans l’article de Gabrielle. Pour diminuer les préoccupations que tu as à l’égard de ton corps ou de ton poids (si tu en as), ne te punit pas comme lors d’une retenue à l’école, choisis plutôt d’apprécier ton corps pour ce qu’il t’offre!

P.-S. Savais-tu que Gabrielle est l’éditrice d’un blogue en anglais qui s’appelle Fudge PerfectionClique ici pour en savoir plus…!

 

Rédigé par
Gabrielle Vachon
17 ans
de Montréal

commentaires